Publicité
Été, Québec, Randonnée

Massif du Sud /// Géant, le sentier !

20-08-2015

Philippe Eid Parc régional du Massif du Sud

En matière de randonnée pédestre, l’offre du parc régional du Massif du Sud se bonifie encore. Les derniers-nés sont le parcours des Géants et la Grande Boucle qui transite par trois sommets : mont Saint-Magloire, mont du Midi et mont Chocolat. On peut « avaler » de 18 à 26 km en deux jours de belle rando, avec coucher au camping du Versant. Pour une journée, l’aller-retour au mont Saint-Magloire vous procurera 14 km de plaisirs garantis.

Du beau poste d’accueil du parc, dans le secteur des Trois-Fourches, le sentier Beaudoin (en gravier) traverse un camping avant de croiser celui de la Vieille Forêt. On vire au sud en grimpant doucement dans une érablière à bouleaux jaunes qu’affectionnent les polatouches (écureuils volants). Le sentier des Ravages, qui suit en longeant peu ou prou une réserve écologique, donne l’occasion de se dépenser un peu dans une montée soutenue jusqu’à l’intersection du sentier des Géants. On tourne alors à droite vers le sud, dans une zone où les mousses dominent les sous-bois, avant d’atteindre le sommet du mont Saint-Magloire, point culminant de la région, à 917 m d’altitude. Sans compter les marches de l’imposante « tour à feu », du haut de laquelle le regard embrasse tout un panorama : à perte de vue, une forêt rougeoyante à l’automne, avec le mont du Midi à l’ouest et, quand le temps est clair, le mont Mégantic au sud, et même le mont Katahdin, pourtant à 150 km de distance !

Tant qu’à y être…
Allongez le pas !
Pour découvrir les trois sommets, comptez plus de six heures de randonnée. Il faut marcher du mont Saint-Magloire sur le sentier des Géants durant 6 km jusqu’au camping du Versant. De là, on peut rentrer directement à l’accueil par le sentier de la Slousse ou choisir la version longue : emprunter le sentier des Sources pour le mont du Midi et le sentier des Dryades pour le mont Chocolat, puis rentrer au bercail.

Il vole comme un écureuil
Le polatouche, ou écureuil volant, est une espèce en voie d’extinction. Il se jette, plutôt qu’il ne vole, d’un arbre à un autre en planant. Pour ce faire, il écarte ses pattes munies d’une membrane lui donnant un air de cerf-volant. Il freine avec sa queue, qu’il utilise aussi comme un gouvernail. Ingénieux.

REPÈRES
Parc régional du Massif du Sud
300, route du Massif, Saint-Philémon
418 469-2228 ou www.massifdusud.com

Comment s’y rendre : de Montréal ou de Québec, emprunter l’autoroute 20 Est et prendre la sortie 337, puis continuer sur la route 279 Sud jusqu’à Buckland. Tourner sur la route 216 Est. Suivre les indications pour le parc du Massif du Sud.

Publicité