Publicité
Destinations, Québec

Réserve faunique de Portneuf

19-12-2006

LA PLUPART DES RÉSERVES FAUNIQUES DU QUÉBEC, à l’écart des sentiers battus, sont encore un peu «négligées» par les gens de plein air, sous prétexte qu’elles servent d’abord de territoires de chasse et de pêche…

La réserve de Portneuf, à égale distance de Québec et de Trois-Rivières (40 km au nord de Saint-Raymond), n’échappe pas à la règle. Pourtant, l’endroit est idéal, particulièrement l’hiver, pour un séjour amical ou familial, avec 20 chalets confortables et un environnement extrêmement propice aux activités familiales (petite patinoire et glissade d’enfer)!

Deux sentiers de raquette de 3,5 km chacun partent du Relais des Belles-de-jour et du Relais de la Pêche, près du lac Travers. Pour le ski de fond, la réserve compte une soixantaine de kilomètres de pistes non tracées et autant qui sont bien entretenues. La moitié de ces dernières sont dans le secteur du lac Travers. Le niveau de difficulté y est minime, ce qui en fait une piste idéale pour ceux qui s’entraînent comme pour les débutants. Dès l’entrée Talbot, on peut aussi chausser ses skis, mais la piste n’est pas la plus intéressante. Du Relais Talbot, on préférera suivre la piste B (12 km) qui longe une petite rivière jusqu’au lac Stein. On passe alors en surplomb d’un grand chalet avant d’entamer une boucle de 8 km en forêt, qui transite par 5 lacs. Le retour au soleil couchant est superbe!

Au bord du lac Travers, zone de hauts plateaux, une très courte randonnée comme une plus longue sont possibles. Du Relais de la Glissade, on peut aussi suivre un circuit de 14,4 km (par les pistes E, F et D). Après 4 km presque en bordure du lac, on traverse celui-ci (s’il est gelé) près du Relais de la Passe. Se présente alors un beau sentier hors piste qui file dans le bois jusqu’à la route 17. Au-delà, on monte et on descend jusqu’à une bonne côte qui permet de rejoindre le
Relais de la Coulée creuse… tout petit, tout mignon, en forme de wagon de train et avec une vue impressionnante sur les sommets environnants. Puis on redescend doucement vers le Relais des Belles-de-jour pour finir en bondissant jusqu’à la glissade!

Raquette en montagne
L’endroit mériterait une plus grande visibilité! Aux portes de Saint-Raymond, la rivière Bras-du-Nord, toute en méandres au pied de parois rocheuses imposantes, fait depuis longtemps les délices des canoteurs. La chute Delaney, en cascade de 150 m de haut, est l’une des attractions de la région. L’organisme Vallée Bras-du-Nord gère les activités de canot-kayak, de randonnée pédestre et les visites à la chute. Stratégiquement situé à mi-chemin du sentier national, entre la zec Batiscan et la Station touristique Duchesnay, le site est un petit paradis pour la randonnée d’été comme pour la raquette, l’hiver venu. Quatre beaux sentiers, de 6 à 26 km, traversent vallée et montagnes, côtoient cavernes et chutes… Ils ouvrent la voie à tous les calibres de mollets!

Info: coop Vallée Bras-du-Nord, Saint-Raymond,
1 800 321-4992, (418) 337-2900
ou www.valleebrasdunord.com

Rivière-à-granit!
Rivière-à-Pierre porte bien son nom… Le petit village tout de gris vêtu est la capitale du granit, et ses carrières sont réputées de par le monde. Les piliers du pont de Québec et la citadelle de la Vieille Capitale ont été construits avec ses pierres. Dans le village même, on a évidemment exploité à plein le «filon»: l’intérieur de l’église, le cimetière et le presbytère figurent parmi les plus beaux exemples d’utilisation de la ressource locale. Un centre d’interprétation du granit est installé dans une ancienne tour à feu, près de la mairie.

REPÈRE
Réserve faunique de Portneuf, 229, rue du Lac Vert, Rivière-à-Pierre,
1 800 665-6527, (418) 323-2021
ou www.sepaq.com

COMMENT S’Y RENDRE
De Montréal: autoroute 40 Est (sortie 254); route 354 Est jusqu’à Saint-Raymond, puis route 367 Nord vers Rivière-à-Pierre.
De Québec: autoroute 40 Ouest (sorties 295 ou 281); route 367 ou 365 Nord jusqu’à Saint-Raymond, puis route 367 Nord.

Publicité