PRÉSENTÉ PAR TOURISME OUTAOUAIS
Destinations | Québec

Le plein d’oxygène en Outaouais

Pour bouger et s’oxygéner, l’Outaouais est la destination plein air par excellence.

PRÉSENTÉ PAR RÉSEAU ZECS
Destinations | Québec

Passion plein air dans les zecs de la Mauricie

Parmi les 63 zecs du Québec, onze occupent les grands espaces forestiers de la Mauricie. C’est le temps de les explorer.

PRÉSENTÉ PAR TOURISME LOTBINIÈRE
Destinations | Québec

Fascinante Lotbinière

Actifs ou contemplatifs, bouclez vos ceintures direction Lotbinière.

Surf d’aventure sur la Côte-Nord

  • PHOTOS SIMON DIOTTE

Nouveau buzz de la planète surf québécoise, la Côte-Nord se situe à des milliers de kilomètres des clichés de la planche. Ici, on plonge à fond dans le surf d’aventure, où les vagues, comme les sommets en randonnée, se méritent. Longue vie au surf boréal !

« Vas-tu dévoiler nos spots de surf ? » Voilà l’une des premières questions que m’a posées Guillaume Cartwright, passionné de surf sur la Côte-Nord, avant de m’accorder une entrevue formelle. La question m’a surpris. Dans ma tête, les vagues nord-côtières étaient une ressource illimitée et peu exploitée. Les surfeurs n’étaient-ils pas ouverts au partage ? Or, ce n’est pas tout à fait cela.

Au nord du 49e parallèle, les surfeurs doivent user de connaissances en vue de dénicher les meilleurs incubateurs de vagues en fonction de la météo, des vents et des marées. Les amateurs se transforment en experts en prédiction de vagues. « Même si on peut se tromper solide », admet Guillaume Cartwright, 40 ans. Dans le but de profiter de la houle, Guillaume et son camarade Alexandre Bernier roulent jusqu’à 300 km à l’est ou à l’ouest de Sept-Îles pour se rendre à telle ou telle plage où, pendant quelques heures, les vagues s’annoncent intéressantes. Ces coins secrets, on ne les diffuse pas à tout vent, comme le font les pêcheurs pour leurs trous poissonneux.

Car, sur la Côte-Nord, ta vague, tu la mérites. « Elles se font souvent désirer, et quand elles se présentent, tu lâches tout pour aller en profiter », affirme Alexandre Bernier, 28 ans, qui partage sa passion sur sa page Surf sans limites sur Facebook. La prochaine fenêtre de vagues emballantes pourrait se présenter dans une, deux ou trois semaines. Les vagues n’y sont pas toujours extraordinaires, mais il y en a. Pourquoi les bouder ? « Il n’y a rien de plus relaxant que le surf. Quand tu es sur l’eau, tu ne penses qu’à la prochaine vague. Rien d’autre ne te dérange », selon Alexandre Bernier, qui gagne sa vie comme cheminot chez ArcelorMittal.