Cannabis : Populaire chez les coureurs en sentiers ?

De toutes les drogues visant à améliorer les performances, le cannabis est la préférée des coureurs en sentiers, rapporte une nouvelle recherche.

L’étude en question a été publiée dans le journal à comité de lecture Wilderness & Environmental Medicine.

Des chercheurs américains rapportent avoir questionné de manière anonyme 609 coureurs en sentiers relativement à leurs habitudes de consommation de drogues. Le sondage était mené sur le Web.

En tout, 8,4 % des répondants avouent avoir déjà utilisé des drogues améliorant les performances en compétition ou à l’entraînement.

Paradoxalement, près d’un participant sur cinq (18,5 %) connaît quelqu’un qui s’est dopé lors de la pratique du sport.

La palme au cannabis

De toutes les substances, les cannabinoïdes sont de loin les plus populaires chez les coureurs en sentiers; 13,3 % des répondants au sondage ont déjà couru en étant gelés. Les narcotiques (6,4 %) et les stimulants (3,0 %) atterrissent respectivement en deuxième et troisième position.

La popularité du cannabis chez les adeptes de course de très longue distance est connue depuis belle lurette. Dans un article publié par le Wall Street Journal en 2015, des athlètes avouaient y recourir pour réduire leur niveau de douleur et de stress à l’effort.

À la veille de la légalisation de la substance au Canada, c’est toutefois la première fois que le phénomène est chiffré de manière scientifique.

Malgré son nouveau statut au pays, le Centre canadien pour l’éthique dans le sport a récemment rappelé aux athlètes que le cannabis demeure sur la liste des substances interdites par l’Agence mondiale antidopage.