PRÉSENTÉ PAR RÉSEAU ZECS
Destinations | Québec

Passion plein air dans les zecs de la Mauricie

Parmi les 63 zecs du Québec, onze occupent les grands espaces forestiers de la Mauricie. C’est le temps de les explorer.

PRÉSENTÉ PAR TOURISME LOTBINIÈRE
Destinations | Québec

FASCINANTE LOTBINIÈRE 

Actifs ou contemplatifs, bouclez vos ceintures direction Lotbinière.

Plein air, pas cher

Accès aux parcs nationaux, stationnement, transport, équipement de plein air, nourriture… tout a un coût. Et pas qu’un peu. Comment parvenir à profiter de la nature sans faire exploser son budget ? Voici quelques conseils.

Le choix du lieu
Les options pour pratiquer le plein air au Québec sont quasi illimitées. Il suffit de se renseigner. Faites d’abord une petite recherche dans Internet afin de savoir si l’endroit convoité comporte des frais d’entrée ou de stationnement, ou les deux. Cette démarche vous forcera à découvrir de nouveaux territoires. Les fédérations (marche, canot et kayak, spéléo, équitation, ski, etc.) peuvent constituer de bonnes sources d’information.
Pour l’accès aux parcs nationaux du Québec, par exemple, privilégiez la carte de fidélité (à un parc en particulier ou au réseau entier). Si vous êtes un client régulier, cela peut s’avérer très économique.

Un autre exemple : le Sentier national, un réseau de randonnée pédestre d’environ 1000 km, traverse neuf régions du Québec et est relié à des sentiers canadiens. Les tronçons hors parcs nationaux sont libres d’accès. Les parcs municipaux (et certains parcs régionaux) sont également libres d’accès.

Les pistes cyclables
Un réseau de pistes cyclables traverse tout le Québec et ces pistes sont, en grande partie, gratuites. Pensez à la Route verte, ce vaste réseau cyclable qui parcourt toutes les régions du Québec (www.routeverte.com) et qui comprend entre autres les pistes du P’tit Train du Nord, du Petit Témis, de la Véloroute des Bleuets et du Corridor des Cheminots.
Le cyclotourisme est une magnifique façon de découvrir notre territoire à peu de frais (www.pistescyclables.ca). On peut aussi se renseigner auprès de Vélo Québec (www.velo.qc.ca).

Les rabais dans Internet
De nombreux sites comme Tuango ou Groupon proposent des forfaits nature au rabais. Vous pourrez donc vous offrir à moindre coût une fin de semaine dans un chalet n’importe où en province ou profiter d’un forfait de kayak de mer sans avoir à investir une fortune sur l’équipement.

L’équipement

Qui dit activité de plein air dit équipement de plein air.
Comment faire pour ne pas se ruiner et avoir du matériel de qualité ?

1 La location 
C’est l’option que je préfère lorsqu’il s’agit d’essayer une nouvelle activité ou de pratiquer une activité occasionnellement. Si vous prévoyez faire trois ou quatre sorties de kayak de mer durant la saison, mieux vaut envisager la location plutôt que l’achat. Plusieurs boutiques de plein air louent du matériel, une bonne solution pour vérifier qu’on est prêt à investir dans une nouvelle activité !

2 L’achat d’articles usagés 
Plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez consulter des petites annonces dans Internet (www.geopleinair.com, www.velomag.com) ou magasiner chez des détaillants d’équipement de seconde main (www.poubelleduski.ca). Souvent, il est possible de trouver de l’équipement à très bon prix et dans un état presque neuf. À vous de dénicher la perle rare.

3 L’achat groupé 
Certains articles s’y prêtent plus que d’autres. C’est le cas de l’équipement dont nous nous servons plus sporadiquement et qui coûte assez cher. Par exemple, un kayak de mer, un canot, une tente familiale que vous n’utiliserez pas de façon continue durant toute l’année. Je vous conseille d’avoir une très bonne relation avec les personnes avec qui vous ferez ces achats de groupe. Il sera également judicieux d’établir un calendrier d’utilisation pour éviter certaines frustrations.

4 L’emprunt
Avant de faire l’achat d’équipement, pensez à l’emprunter à un ami. Vous pourriez lui remettre le service rendu en faisant du troc (vous avez certainement quelque chose à échanger !).

5 La formation
Avant d’acheter de l’équipement (particulièrement lorsque c’est un nouveau sport pour vous), il serait également approprié de suivre un cours d’initiation, car vous pourrez non seulement découvrir le sport, mais très souvent le matériel de base sera fourni. Cela évitera peut-être l’achat d’un équipement d’escalade complet, surtout si vous vous rendez compte que vous avez une peur incontrôlable des hauteurs…

Un conseil 
Si vous avez besoin d’être guidé et encadré durant une activité, ne lésinez pas sur le prix du service. Cet aspect ne doit souffrir aucun compromis. Il y va de votre sécurité.