PRÉSENTÉ PAR TOURISME OUTAOUAIS
Destinations | Québec

Le plein d’oxygène en Outaouais

Pour bouger et s’oxygéner, l’Outaouais est la destination plein air par excellence.

PRÉSENTÉ PAR RÉSEAU ZECS
Destinations | Québec

Passion plein air dans les zecs de la Mauricie

Parmi les 63 zecs du Québec, onze occupent les grands espaces forestiers de la Mauricie. C’est le temps de les explorer.

PRÉSENTÉ PAR TOURISME LOTBINIÈRE
Destinations | Québec

Fascinante Lotbinière

Actifs ou contemplatifs, bouclez vos ceintures direction Lotbinière.

Le Klondike de la randonnée plus grande que nature

  • Photos Xavier Bonacorsi

Whitehorse, c’est le parfait camp de base pour accéder à une multitude de sentiers de randonnée très variés et peu achalandés, qui nous offrent des paysages à couper le souffle.

À la fin du XIXe siècle, une ruée vers l’or a captivé l’imaginaire collectif, incitant près de 100 000 aventuriers à se précipiter vers la région reculée du Klondike, au Yukon. Animés par le rêve de fortune, ces prospecteurs débarquèrent aux ports de Dyea et de Skagway, en Alaska, et entamèrent l’épique et ardu périple vers les champs aurifères du Klondike en empruntant les désormais légendaires sentiers de la White Pass et de la Chilkoot.

Ceux qui survécurent à ces « randonnées » (sans aucun des équipements modernes dont nous jouissons de nos jours : Gore-Tex, doudoune en duvet, repas lyophilisés…) s’élancèrent ensuite à bord d’embarcations pour la longue descente des méandres de la rivière Yukon avant d’atteindre la rivière Klondike, là où gisaient les pépites tant convoitées. Selon les archives, seulement de 30 000 à 40 000 seraient arrivés à destination !

Si fouler ces grands espaces vierges fut un cauchemar il y a 125 ans, c’est aujourd’hui le rêve d’aventuriers attirés par le Yukon. Et pour cause ! Partir en randonnée au Yukon, c’est littéralement pénétrer dans la grande nature sauvage. D’abord, les sentiers à l’extérieur des parcs sont peu ou pas du tout balisés. Outre la faune qui y est omniprésente (on peut à tout moment rencontrer ours noirs, grizzlis, orignaux, loups, aigles…), des lacs et des rivières aux eaux cristallines ainsi que de majestueux glaciers et des sommets aux neiges éternelles parsèment le paysage.

Ensuite, sauf pour quelques sentiers très populaires comme la Chilkoot ou certains dans le parc territorial Tombstone, aucune réservation n’est nécessaire. On planifie à la dernière minute une randonnée avec nuits sous la tente sans craindre de se faire retourner parce que « c’est complet ». Si l’éloignement possède son lot de désavantages, le bon côté de la médaille fait en sorte qu’il n’y a jamais foule sur les sentiers de rando au Yukon.