Publicité
Camping, Canot, Été, Hors-Québec

À l’ombre du mont Washington

02-03-2018

Plusieurs sections du lac Umbagog sont maintenant protégées par la création du plus récent parc d’État. Ce lac, coupé en deux par la frontière entre le New Hampshire et le Maine, couvre environ 32 km² et est l’un des plus propres et des plus sauvages du coin. Situé non loin du mont Katahdin au nord-est, et du mont Washington au sud-ouest, le lieu est réputé pour ses nombreuses activités de plein air, allant de la chasse à la pêche, bien sûr, mais aussi pour les activités nautiques. Affairés à descendre les canots du toit de l’auto, on ne porte pas trop attention au bruit de moteur qui se fait entendre au loin.

Notre surprise est totale quand on voit arriver un autobus de type Voyageur dans ce stationnement de gravier, au bout d’une petite route de terre battue ! Les Américains font toujours les choses en grand ! C’est en fait le véhicule de transport d’un groupe scolaire qui revient d’un voyage de canot-camping…

La mise à l’eau s’effectue toutefois dans le calme, et rapidement on glisse sur la rivière Androscoggin tout en gardant un œil sur les aigles à tête blanche qui nichent dans les arbres bordant le cours d’eau. Sur l’heure du dîner, on arrive à l’entrée nord du lac Umbagog, où une décision s’impose : descend-on vers le sud, en pagayant les eaux dégagées du lac, ou poursuit-on sur la rivière Magalloway, vers le nord ? La seconde option nous semble la plus sauvage, et on opte alors de s’ancrer au beau milieu d’une île flottante constituée de plantes aquatiques afin de prendre une bouchée.

Trop tôt pour nous, le soleil de fin d’après-midi nous rappelle qu’il faut rebrousser chemin. C’est l’heure d’utiliser un peu d’huile de bras. On remercie le ciel : le vent est calme et notre canot glisse bien.

Umbagog Lake State Park
235 East Route 26, Cambridge, New Hampshire
www.nhstateparks.org/visit/state-parks/umbagog-lake-state-park.aspx
L’accès officiel au lac se trouve sur la route 26, juste avant le village d’Upton. Un grand stationnement gratuit permet de faire une mise à l’eau facile.

Errol
Un autre stationnement, moins connu et lui aussi gratuit, est accessible bien avant cela. Toujours sur la route 26, à la sortie du village d’Errol, dès qu’on a traversé le pont enjambant la rivière Androscoggin, il faut emprunter un petit chemin forestier à notre gauche jusqu’à la mise à l’eau.

Du canot au kayak, et vice versa
Histoire de se la couler douce en laissant le courant faire le travail, une descente de la rivière Androscoggin en canot ou en kayak récréatif s’impose. À partir d’Errol en direction de Pontook Dam, l’eau calme alterne avec des rapides de classe I, et comme la route 16 longe la rivière, la navette est facile à organiser. Si l’adrénaline est plutôt ce qu’on recherche, les rivières Rapid ou Magalloway seront à privilégier. Il faudra toutefois se renseigner au préalable sur les niveaux d’eau.

Northern Waters Outfitters
Installée aux abords de la rivière Androscoggin, dans le village même d’Errol (sur la route 26), la compagnie, qui a changé de main récemment, met à notre disposition des emplacements de camping près des rapides, en plus d’offrir des cours de kayak et même de canot d’eau vive. Les rapides, pas trop gros ni trop longs, sont parfaits pour l’apprentissage des rudiments en eau vive. Le débit est suffisant même en juillet. Cours d’eau vive à partir de 190 $ US pour deux jours.

ELC Outdoors
Aussi à Errol, cette entreprise offre toute une panoplie d’aventures dans les bois et sur les rivières environnantes. Son parcours aérien est unique dans la région. Idéal pour faire travailler les muscles des jambes, délaissés par des journées passées assis en canot ou en kayak ! Tarif : 49 $ US pour deux heures.
 

Publicité