Publicité
Activité aquatique, Camping, Canot, Été, Hors-Québec, Randonnée

Le parc Killarney : l’apothéose

01-06-2015

Situé dans la baie Georgienne, le parc provincial Killarney est l’un des parcs ontariens les plus mythiques. On y vient pratiquement en pèlerinage. Et pour cause : ses paysages hors du commun ont profondément inspiré les fameux peintres du Groupe des Sept.

Ce parc se divise en deux secteurs distincts. La portion sud du parc baigne dans des eaux cristallines où un chapelet d’îles et d’îlots se détache d’une spectaculaire côte hachurée. Sur la rive escarpée, des pins gigantesques aux formes sculpturales prennent racine sur des promontoires de granit orangé. La perspective sur le lac Huron donne le vertige tant le spectacle est grandiose.

Le second secteur se déploie à l’intérieur des terres. Le paysage, radicalement différent de la côte, se distingue par son relief. Les montagnes La Cloche Range, une enfilade de grosses collines blanchâtres composées de roches de gneiss, ornent le tableau. Pour accéder à ce splendide terrain de jeu, le parc englobe un réseau de sentiers (de courte ou de longue randonnée) qui invitent les marcheurs à découvrir soit la rive du lac, soit les collines La Cloche. Pour les intrépides, un parcours de canot-camping avec portage amène les canoteurs aux confins du parc. Du beau à la puissance mille.

REPÈRES

Parc provincial Killarney
960 Highway 637, Killarney
Le parc ceinture le sentier La Cloche Silhouette, une boucle de 78 km qui s’effectue en une semaine environ. On compte trois sentiers de courte randonnée et un camping de 142 emplacements forestiers, dans le secteur du lac George. Camping rustique dans l’arrière-pays. Six yourtes en location. Baignade.
? 705 287-2900, 1 888 668-7275 (réservations) ou www.ontarioparks.ca

Comment s’y rendre : en voiture, prendre la Transcanadienne jusqu’à la route 637 (environ 30 km au sud de Sudbury), virer à gauche et suivre les indications du parc. Sans voiture, la compagnie de transport par autocar Parkbus (www.parkbus.ca) dessert, en période estivale, le parc Killarney depuis Toronto. Quelle bonne idée !
Terre de transition

Ce parc est le lieu de convergence entre la forêt du sud et celle du nord. Ce point de bascule forestier est dominé entre autres par de splendides feuillus comme les chênes rouges et des essences plus nordiques de type résineux. Les pins y trouvent un sol et un climat parfaits pour prospérer. Cet arbre est justement l’emblème du parc.

Tant qu’à y être…
Un Éden pour le kayak

Au nord du lac Huron, dans la baie Georgienne, Killarney est le paradis du kayak. Sa géographie si particulière en fait un haut lieu pour pagayer. Sa côte déchiquetée et ses innombrables îles pratiquement dénudées offrent un spectacle mémorable. La plupart des terres sont publiques ; on peut pagayer pendant des jours. Mise à l’eau à la municipalité de Killarney.
Publicité