PRÉSENTÉ PAR TOURISME OUTAOUAIS
Destinations | Québec

Le plein d’oxygène en Outaouais

Pour bouger et s’oxygéner, l’Outaouais est la destination plein air par excellence.

PRÉSENTÉ PAR RÉSEAU ZECS
Destinations | Québec

Passion plein air dans les zecs de la Mauricie

Parmi les 63 zecs du Québec, onze occupent les grands espaces forestiers de la Mauricie. C’est le temps de les explorer.

PRÉSENTÉ PAR TOURISME LOTBINIÈRE
Destinations | Québec

Fascinante Lotbinière

Actifs ou contemplatifs, bouclez vos ceintures direction Lotbinière.

Ah un bon chili !

  • Chili con carne - traditional mexican minced meat and vegetables stew in tomato sauce in a cast iron pan on a dark blue slate, stone or concrete background. Top view with copy space.

Le chili est une recette classique à faire tant à la maison qu’en plein air. On peut y ajouter les légumes qu’on a sous la main, dont les vieux flétris qui poireautent au fond du réfrigérateur ou les surgelés qui dépannent. On le cuisine con carne (avec de la viande) ou sin carne (sans viande). D’une façon ou d’une autre, c’est un bon moyen d’intégrer les légumineuses au menu. Sachez cependant que les versions lyophilisées, en plus de coûter cher, offrent bien souvent un repas un peu chiche en glucides (une source d’énergie primordiale pour les randonneurs). Les haricots noirs ou rouges en fournissent un peu, mais l’idéal serait d’accompagner le chili d’un féculent, comme du riz. Voici deux autres options pour bonifier votre recette habituelle de chili.

Avec des pommes de terre

Ajoutez à votre sac de randonnée quelques pommes de terre emballées dans deux épaisseurs de papier aluminium. Préparez un feu de camp et laissez-le se consumer en braise, sur laquelle vous déposerez directement les pommes de terre emballées. Selon la grosseur des pommes de terre, prévoyez de 45 à 60 minutes pour leur cuisson. Cela vous donne amplement le temps de préparer votre chili. Une fois cuites, déballez soigneusement les pommes de terre pour éviter de vous brûler, coupez-les en deux sur la longueur, puis retirez un peu de chair de chaque moitié. Vous pouvez ajouter directement la chair des pommes de terre dans le chili (ou encore la conserver pour l’ajouter à vos œufs brouillés du lendemain, si vous avez le nécessaire). Garnissez ensuite les pommes de terre de votre chili. Si vous avez le luxe d’avoir un peu de fromage râpé, ajoutez-en au goût, et savourez !

Il est aussi possible de cuire préalablement les pommes de terre au four avant de partir jouer dehors. Laissez-les bien emballées jusqu’au moment du souper et réchauffez-les sur une grille au-dessus du feu de camp avant de les garnir.

Piadina, italian tortilla heap with wraps isolated on white, clipping path included

Avec des tortillas

Si les pommes de terre ne vous inspirent pas, essayez plutôt les tortillas. Souples et faciles à transporter dans le sac de randonnée, ces dernières compléteront fabuleusement un repas de chili. Vous pouvez les garnir un peu comme on le ferait avec un burrito (avec ou sans fromage).
Si vous avez accès à une poêle ou à une plaque de cuisson, je vous suggère plutôt les quesadillas. Ajoutez quelques cuillères de chili sur une moitié de la tortilla, refermez, puis faites dorer dans la poêle ou sur la plaque. Dans ce cas-ci, l’ajout de fromage râpé permettra aux deux moitiés de bien adhérer ensemble (et c’est bien meilleur ainsi !).

Female hands holding a bowl and eating traditional Indian Punjabi dish Dal makhani with lentils and beans served with naan flat bread, fresh cilantro on brown concrete rustic table top view

Chili sin carne aux quatre conserves

Ingrédients

  • 1 oignon moyen, haché
  • 1 c. à soupe (15 ml) d’huile d’olive ou de canola
  • 1 boîte de 540 ml de haricots noirs
  • 1 boîte de 540 ml de haricots rouges
  • 1 boîte de 540 ml de tomates en dés
  • 1 boîte de 398 ml de macédoine de légumes
  • 1½ tasse (375 ml) de bouillon de légumes
  • 1 c. à thé (5 ml) de sel*
  • 1 c. à thé (5 ml) de poudre d’ail
  • 1 c. à thé (5 ml) de cumin moulu

 

* La quantité de sodium varie selon le type de conserve : avec ou sans sel ajouté. Si vous choisissez des conserves et du bouillon « réguliers » (donc avec sodium), il n’est pas nécessaire d’ajouter la cuillerée à thé de sel mentionnée dans la recette.

Préparation

Dans une casserole, chauffer l’huile et faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit translucide. Pendant ce temps, bien rincer les haricots noirs et rouges. Une fois l’oignon prêt, ajouter le contenu des quatre boîtes de conserve dans la casserole, le bouillon ainsi que les épices. Bien mélanger et cuire une vingtaine de minutes à feu moyen, ou jusqu’à consistance épaisse. Servir sur du riz, du couscous ou du quinoa, ou simplement accompagné d’un bon pain chaud.

Astuce : Si vous partez en camping ou à l’aventure et que vous avez de l’espace dans vos bagages, vous pouvez préparer ce chili à l’avance en mélangeant l’oignon préalablement cuit ainsi que le contenu des quatre conserves et les épices dans un grand sac de type Ziploc (que je vous conseille de doubler pour éviter les mauvaises surprises). À la place du bouillon, on peut simplement ajouter la même quantité d’eau au moment de préparer le chili (avec ou sans un peu de bouillon en poudre, au goût). Si vous vous sentez aventureux, remplacez le bouillon par… une canette de bière ! Une lager fera très bien l’affaire. Elle rehaussera votre chili d’une tout autre façon. Bon appétit !

Valeur nutritive pour une portion (1/4 de la recette)

Calories 365

Glucides 64 g

Protéines 22 g

Lipides 5 g

Fibres 18 g