Boire même par temps froid

  • AdobeStock

Par temps froid, la sensation de soif est moins présente, et l’idée d’avoir à s’arrêter, ouvrir (ou baisser) son pantalon et soulager sa vessie en rebute plusieurs. Or, hiver comme été, l’activité physique occasionne des pertes d’eau dues à l’augmentation de la fréquence respiratoire, à la transpiration et au métabolisme cellulaire. En outre, la déshydratation réduit la capacité à tolérer les températures froides. Ainsi, sur des skis, une planche, un vélo, des raquettes ou en simple randonnée hivernale, veillez à commencer l’activité en étant bien hydraté et à boire régulièrement, par petites gorgées, au fil de la journée. Les boissons chaudes (thé, tisane, café latté, chocolat chaud, etc.), les bouillons et les potages sont parfaits, car ils réchauffent et stimulent l’envie de boire.