Présenté par Tourisme Gaspésie
Destinations

La Gaspésie : Tout simplement extraordinaire !

C’est grand, c’est beau, c’est charmant ! Pourquoi autant?

Un microbiote en santé promet de belles randonnées

  • ADOBE STOCK

Bien qu’on ait pris toutes les précautions, il arrive parfois sur les sentiers de plein air que ce qu’on avale ne réponde pas exactement aux normes sanitaires recommandées par les autorités. Or, le corps dispose d’une protection pour contrer les pathogènes présents dans l’environnement : le microbiote intestinal. Il s’agit d’une colonie de microorganismes vivants (surtout des bactéries, mais aussi des champignons, des parasites, des levures et des virus) qui tapissent les parois du tube digestif. Plus cette flore microbienne est saine, diversifiée et abondante, meilleure sera la barrière entre les microbes pathogènes et vous. De plus, on reconnaît maintenant le rôle du microbiote dans le maintien de la santé des systèmes immunitaire, cardiaque, métabolique (comme dans la prévention du diabète et de l’obésité) et nerveux. C’est pourquoi il est important de maintenir un microbiote sain en favorisant la croissance des bonnes bactéries et en privant les nuisibles d’un environnement propice à leur développement.

Peut-on modifier son microbiote ?

Oui. Le stress, la fatigue, l’alimentation, un traitement aux antibiotiques, tout cela peut varier le nombre et la diversité des microorganismes présents. Afin de favoriser un meilleur profil microbiotique, l’alimentation doit contenir des probiotiques et des prébiotiques. Les probiotiques sont les microorganismes vivants qui se trouvent dans les aliments fermentés. Ils colonisent l’intestin, s’y multiplient et y créent en quelques jours un équilibre sain. Toutefois, ils disparaissent aussi rapidement qu’ils sont venus. C’est la raison pour laquelle on doit en consommer régulièrement. Ces bonnes bactéries se nourrissent de prébiotiques, les éléments non digestibles par l’humain. Il s’agit principalement des fibres et de certains types de glucides, comme les fructo-oligosaccharides.

 

Aliments contenant des probiotiques et des prébiotiques

ProbiotiquesPrébiotiques
Produits laitiers fermentés (ex. yogourt, babeurre)

Légumes fermentés (ex. kimchi, choucroute)

Produits du soja fermentés (ex. tempeh, miso)

Boissons fermentées (ex. kombucha, kéfir)

Céréales à grains entiers (ex. gruau, pain de blé entier, riz brun, quinoa)

Fruits et légumes entiers

Légumineuses (ex. lentilles, haricots rouges)

Noix (ex. de Grenoble, du Brésil)

Graines (ex. tournesol, sésame)

Miel

Inuline (dérivé de la chicorée utilisé comme ingrédient dans les aliments industriels)