Apprentissage à la dure pour Joseph Gagnon

Chavirer au beau milieu de l’Atlantique : un cauchemar pour plusieurs, une expérience angoissante à laquelle ont été confrontés les rameurs océaniques Joseph Gagnon et Brian Conville.

Partis le 13 juin dernier de Saint-Jean de Terre-Neuve, les deux jeunes hommes traversaient l’Atlantique à la rame, voguant allègrement vers leur but ultime, l’Irlande. Ils étaient en passe de battre quatre records mondiaux dont celui du plus jeune équipage en double à rallier l’Amérique du Nord à l’Europe d’ouest en est.

Puis, le 21 juillet, au 38e jour de leur aventure coup de théâtre : leur embarcation chavire. Les deux marins passeront dix heures à l’eau avant d’être secourus par la garde côtière irlandaise. Ils seront traités pour un choc nerveux, une hypothermie mineure et déshydratation.

Pour Joseph Gagnon, de Saint-Jean-Port-Joli, cette expérience sert d’apprentissage en vue de la réalisation de son projet principal, celui pour lequel il se prépare depuis plusieurs années déjà : la traversée de l’Atlantique à la rame en solitaire. Le rendez-vous est fixé à l’été 2018.